Jan Nolf


Extrait d’une interview réalisée par Han Renard, journaliste Knack.

« Jan Nolf est né à Torhout, au cœur de la Flandre-Occidentale. Le souvenir le plus marquant de sa jeunesse est l’asthme aigu dont il souffrait. Il était toujours le dernier choisi par ses camarades pour former des équipes au cours de gymnastique. Être exclu est donc un sentiment qu’il connaît très bien. Il était un enfant timide ainsi qu’un rat de bibliothèque. À 25 ans, il a enfin reçu un traitement approprié, ce qui lui a permis de devenir très sportif. À 50 ans, il a même couru un marathon. Il considère que pouvoir faire du sport a été le plus grand tournant de sa vie, outre la justice de paix bien sûr, qui l’a profondément changé en tant qu’être humain. Lorsqu’il a été désigné pour occuper la fonction de juge de paix, cet avocat libéral brugeois fut considéré avec méfiance. La presse locale s’interrogea sur ce qu’un libéral convaincu comme lui pourrait bien venir faire au poste de juge de paix dans un canton catholique tel que Roulers, mais le nouveau juge a su très vite conquérir l’estime de la population locale. Il était proche des gens, leur rendait souvent visite chez eux, et remuait ciel et terre pour que les parties en conflit puissent se réconcilier et éviter ainsi un procès. Depuis son départ anticipé à la retraite en 2011, il s’est érigé en observateur critique de la justice, voix discordante agitant le landerneau du pouvoir judiciaire. »

Jan Nolf est né le 15 juillet 1951. Il a étudié le droit et la criminologie à l’université de Gand. Il a été président national des jeunes PLP en 1985 et 1986. Après avoir travaillé pendant dix ans comme avocat à Bruges, il est devenu juge de paix dans le canton de Roulers (Roeselare) en 1987. Fin 2011, il a pris sa retraite anticipée en signe de protestation. Depuis son départ à la retraite, il écrit pour différents journaux et périodiques. Sur son site Internet www.justwatch.be, il donne son avis quant aux évolutions actuelles de la justice. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Les personnes vulnérables dans le nouveau droit (en néerlandais: Kwetsbaren in het nieuwe recht). Fin novembre 2016 est paru chez EPO De kracht van rechtvaardigheid (La force de la justice. Plaidoyer pour une Justice plus juste) dont la traduction française est publiée chez Now Future.

Jan Nolf arrêté par la police !

Avec le juge d’instruction Michel Claise, Jan Nolf est lauréat du Prix 2016 de la Citoyenneté de la Fondation P&V. Depuis 2005, cette fondation distingue des personnes, des initiatives ou des organismes, en Belgique ou à l’étranger, qui s’illustrent par leur contribution à une société plus ouverte, démocratique et tolérante.